mercredi 19 juillet 2023, 12:15

Andonovski : "C'est l'occasion de rendre quelque chose à mon pays natal"

  • Le sélectionneur de l'équipe féminine des États-Unis participe au Programme de mentorat pour entraîneurs de la FIFA

  • Originaire de Macédoine du Nord, il est chargé d'accompagner l'entraîneure des U-17 féminines de son pays natal

  • Le binôme a pris part au dernier atelier du programme, qui s'est déroulé à Lisbonne, au Portugal

Le sélectionneur de l'équipe féminine des États-Unis, Vlatko Andonovski, a toujours voulu donner quelque chose en retour à sa terre natale, où il a entamé la longue route qui l'a conduit à l'un des postes les plus élevés du football. Il a trouvé le moyen idéal de le faire, en assurant le mentorat de l'une des entraîneures d'avenir de son pays. À moins de deux mois de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie & Nouvelle-Zélande 2023™, il était l'un des 20 coaches qui ont partagé leur expérience lors du deuxième atelier en présentiel organisé à Lisbonne fin mai dans le cadre du Programme de mentorat pour entraîneurs de la FIFA. Deux anciens vainqueurs de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ et deux médaillés d'or olympiques étaient également présents.

Les mots de la prédécesseure d'Andonovski, Jill Ellis, qui a mené les États-Unis à deux sacres mondiaux successifs en 2015 et 2019, étaient affichés à l'écran pour rappeler aux participants l'importance du rôle de mentor. "Votre personnalité définit votre mentorat. Une meilleure compréhension de soi est l'un des premiers pas vers de meilleures relations avec les autres. Il est essentiel de savoir ce que vous transmettrez, consciemment ou inconsciemment, à vos mentorées à travers vos relations de travail." Né à Skopje, ville de l'ex-Yougoslavie devenue la capitale de la Macédoine du Nord, Andonovski jouait au poste de défenseur. Après avoir évolué pendant six ans dans son pays, il a mis le cap sur les États-Unis en 2000, où il a passé six autres années sur le terrain. Il a fait ses premières armes sur le banc au sein des ligues de jeunes de Kansas City, avant de prendre les rênes du FC Kansas City, puis du Seattle Reign (aujourd'hui OL Reign). Il a atteint le plus haut niveau du football féminin lorsqu'il a été nommé à la tête de la sélection américaine fin 2019. Au-delà de la trajectoire ascendante de son parcours, c'est par générosité qu'il a décidé de s'impliquer dans le Programme de mentorat pour entraîneurs.

USA coach Vlatko Andonovski

Sa mentorée est Katerina Mileska, entraîneure des U-17 féminines de Macédoine du Nord. "Je suis particulièrement heureux d'accompagner Katerina pour plusieurs raisons. C'est avant tout l'occasion de rendre quelque chose à mon pays d'origine", explique-t-il. "De plus, le développement du football féminin me tient énormément à cœur. De nombreux autres coaches de haut niveau participent au programme et il nous incombe de transmettre nos connaissances aux entraîneures afin de les aider à progresser et de faire avancer cette discipline." Mileska n'en est qu'au tout début de sa carrière de technicienne. Défenseure comptant plus de 40 capes en équipe nationale, elle joue encore pour son club actuel, le ZFK Despina situé à Prilep, quatrième ville du pays.

"J'ai été folle de joie quand j'ai appris le nom de mon mentor, confie-t-elle pendant une pause entre deux sessions à Lisbonne. D'abord parce qu'il est macédonien et ensuite en raison de ses performances. Il a remporté des trophées en club aux États-Unis et il dirige les championnes du monde en titre. Son expérience n'a pas de prix."

Après s'être rencontrés lors d'un atelier tenu au Costa Rica durant la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA™, ils se sont rendus ensemble en Macédoine du Nord en septembre.

Pays d'un peu plus de 2 millions d'habitants, la Macédoine du Nord se trouve à un stade d'évolution du football féminin très éloigné de celui des États-Unis, dont la population s'élève à plus de 330 millions. Qu'est-ce qui a motivé Katerina à postuler au Programme de mentorat pour entraîneurs "Une carrière de professionnel est courte et on sait que l'on ne pourra jouer que jusqu'à un certain âge", répond-elle.

"Une fois à la retraite, on peut rester dans le football en passant du terrain au banc. C'est ce qui m'a incitée à m'inscrire au programme, poursuit-elle. J'aime ce sport et apprendre auprès de techniciens de calibre mondial est une chance inégalable."

Katerina Mileska of North Macedonia with staff members and players during the National Anthem before the start of the UEFA Women's Under-17 Championship Estonia 2023 qualification match between Germany and North Macedonia

Elle a récemment vécu une expérience éprouvante lors des qualifications pour l'UEFA EURO U-17, qui ont vu la Macédoine du Nord versée dans un groupe relevé comprenant l'Allemagne, le Portugal et la Hongrie. Son mentor s'est attaché à lui apporter des conseils stratégiques sur la façon de gérer les hauts et les bas de la profession. "L'environnement de travail de Katerina est très différent du mien, bien sûr, mais les deux présentent des difficultés, commente Andonovski. Le métier d'entraîneur ne devient jamais facile. Il lui faut comprendre comment accepter les défis, leur faire face et les prendre à bras-le-corps." Andonovski, dont l'équipe entamera la défense de son titre mondial contre les néophytes vietnamiennes le 22 juillet à Auckland/Tamaki Makaurau, estime avoir encore beaucoup à apprendre.

FIFA Women's World Cup 2023 Final Draw

"Je suis heureux d'être entouré de grands stratèges du ballon rond, de gens formidables qui œuvrent dans le football féminin depuis longtemps, sourit-il.

"Bien que je sois un mentor, j'aborde le programme dans un esprit ouvert et avec la volonté de progresser. Je cherche constamment à apprendre quelque chose ici, dans chaque exposé et chaque discussion. Peu importe que cela vienne d'un autre mentor, d'une mentorée ou d'un expert, du moment que je tire de nouveaux enseignements de cette expérience", conclut-il. Le Programme de mentorat pour entraîneurs est l'un des huit programmes de développement du football féminin de la FIFA.

FIFA Coach Mentorship programme  Objectives
Principaux objectifs

La FIFA atteindra ses objectifs en mettant en œuvre une stratégie en cinq volets :

Administrer et diriger... Vers un meilleur équilibre des sexes

Chaque association membre devra consacrer un poste de son comité exécutif aux intérêts du football féminin et, d’ici 2026, réserver un siège à une femme. D’ici 2022, les femmes représenteront au moins un tiers des membres des commissions de la FIFA. Renforcer et élargir le programme de la FIFA pour le développement du leadership féminin, améliorer le professionnalisme et le contrôle réglementaire.

Éduquer et responsabiliser

Mettre en lumière et traiter des questions de société et de santé, s’adresser aux ONG et aux gouvernements pour développer des projets durables susceptibles d’améliorer la vie des femmes.

Croissance et développement... Sur le terrain et en dehors

D’ici 2022, 100% des associations membres doivent avoir développé une stratégie pour le football féminin et, d’ici 2026, le nombre d’associations membres dotées de championnats de jeunes institutionnalisés doit avoir doublé. Élargir les programmes de football dans les écoles, créer des centres de formation d’élite et augmenter le nombre d’entraîneurs et d’arbitres qualifiés, améliorer sensiblement l’accès au football pour les jeunes filles.

Mettre le jeu en valeur... Améliorer les compétitions féminines

Optimiser les qualifications régionales pour les compétitions FIFA et s’appuyer sur ces événements pour accompagner des footballeuses vers le haut niveau dès leur plus jeune âge. Créer et lancer de nouvelles compétitions internationales et améliorer l'environnement des clubs professionnels.

Communiquer et commercialiser... Augmenter l'exposition et la valeur

Améliorer la visibilité des athlètes féminines et du football féminin en général en développant la participation, en mettant la technologie au service de la discipline, en développant une stratégie de marque distincte, en utilisant des modèles et des ambassadrices ou encore en créant un programme de Légendes féminines. Lancement d’un programme commercial pour le football féminin d’ici 2026.