vendredi 17 mai 2024, 05:35

Le développement du football partout dans le monde au cœur du discours de Gianni Infantino devant le Congrès de la FIFA

  • Le 74e Congrès de la FIFA s’est tenu pour la première en Asie du Sud-Est, à Bangkok

  • Le Président de la FIFA propose d’organiser un festival U-15 ouvert à toutes les associations membres

  • Gianni Infantino rappelle le modèle "unique" de redistribution des revenus de la FIFA partout dans le monde

Dans son allocution devant le Congrès de la FIFA réuni à Bangkok (Thaïlande), Gianni Infantino a rappelé les deux grands axes de la mission de la FIFA : renforcer le développement du football à l’échelle mondiale et accroître le nombre d’opportunités de jouer du football compétitif à travers le monde.

Pour ce faire, le Président de la FIFA propose notamment d’organiser un festival du football U-15 ouvert aux 211 associations membres de la FIFA. Cette proposition s’inscrit dans la droite ligne de l’expansion du format des compétitions U-17 et U-20 de la FIFA. Il a en outre souligné que la FIFA n’organise qu’un faible pourcentage des rencontres internationales disputées par les clubs et équipes nationales, et qu’elle redistribue ses revenus partout dans le monde. Environ 70% des associations membres s’appuient sur ce soutien pour organiser le football sur leur territoire. M. Infantino a entamé son allocution en évoquant l’extraordinaire pouvoir fédérateur du football. "Nous répétons souvent que le football unit le monde. Mais nous savons tous ici que nous vivons malheureusement dans un monde aussi complexe que divisé. "Nous avons le devoir de rassembler. C’est notre réponse aux agressions, à la haine et aux conflits. Le football, c’est l’unité. Peu importe d’où l’on vient, seule la couleur du maillot compte, que ce soit au niveau des clubs ou des équipes nationales", a indiqué le Président Infantino.

La mission de la FIFA consiste à renforcer le développement du football. Depuis 2016, les financements destinés aux associations membres ont été multipliés par sept. L’instance dirigeante du football mondial s’évertue par ailleurs à offrir de plus en plus d’opportunités de jouer aux footballeurs et footballeuses, en créant de nouvelles compétitions telles que la Coupe du Monde Féminine de Futsal de la FIFA™, dont la première édition se déroulera aux Philippines en 2025, ou encore la Coupe du Monde des Clubs Féminine de la FIFA™, qui devrait se tenir pour la première fois en 2026. L’introduction de ces deux compétitions a été approuvée par le Conseil de la FIFA plus tôt cette semaine.

Le Président de la FIFA a également évoqué les FIFA Series™, des matches amicaux internationaux disputés pour la première fois en mars dernier dans cinq pays. Les équipes nationales ont ainsi l’opportunité d’affronter plus régulièrement des formations issues d’autres confédérations.

"Nous avons le devoir de proposer plus d’opportunités partout dans le monde. Ce sont des opportunités de jouer, de rêver, de s’impliquer et, parfois, de changer des vies. Les participants ont ainsi l’occasion de s’épanouir en tant que joueur ou joueuse, mais, surtout, en tant qu’être humain", a-t-il expliqué.

Selon lui, la FIFA doit aller plus loin dans sa mission. C’est pourquoi il a proposé de créer un événement U-15, qui correspondrait davantage à un festival qu’à une véritable compétition. "Je pense vraiment que nous devrions mettre en place une Coupe du Monde U-15, ou plutôt un festival U-15 pour les jeunes filles et garçons, à laquelle participeraient les 211 associations membres. Toutes devraient pouvoir aligner une équipe dans le cadre de ce festival", a expliqué le Président de la FIFA, ajoutant que de plus amples discussions concernant le format sont nécessaires.

Il a précisé que la majorité des compétitions organisées par la FIFA étaient des compétitions de jeunes. Au niveau du football senior, les compétitions de l’instance dirigeante du football mondial n’occupent qu’une petite place dans le calendrier international. "Avec les 1 à 2% de matches disputés sous l’égide de la FIFA, nous parvenons à financer le football partout dans le monde. Les revenus que nous générons ne vont pas à une poignée de clubs d’un même pays. Ils sont redistribués à nos 211 associations membres partout sur la planète. Aucune autre organisation ne fait ça", a-t-il indiqué. "Nous devons nous concentrer sur notre mission première, qui consiste à organiser des événements et compétitions, ainsi qu’à développer le football partout dans le monde. Il ne faut pas oublier que 70% des associations membres ne pourraient pas organiser le football comme il se doit sans le soutien fourni par la FIFA."

Président de la FIFA