mercredi 15 mai 2024, 14:00

Gianni Infantino souligne l’engagement de la FIFA en faveur du développement du football féminin

  • Le Président de la FIFA était présent au Forum sur le leadership : Femmes dirigeantes dans le football

  • L’événement rassemblait des dirigeantes du monde du football venues des quatre coins de la planète

  • Gianni Infantino a mis en avant le succès rencontré par la première édition de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ à 32 équipes

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a profité d’un événement destiné aux femmes dirigeantes dans le monde du football pour rappeler l’engagement de l’instance à développer le football féminin et évoquer les progrès réalisés ces dernières années. Le Forum de la FIFA sur le leadership : Femmes dirigeantes dans le football s’est tenu sur deux jours à Bangkok (Thaïlande) en amont du 74e Congrès de la FIFA. Il a réuni des femmes siégeant au Conseil de la FIFA ainsi que des présidentes, vice-présidentes, secrétaires générales et membres du comité exécutif de différentes associations membres.

La directrice de la division du Football féminin de la FIFA, Sarai Bareman, s’est exprimée en ouverture de l’événement, tout comme Nualphan Lamsam, élue à la tête de la Fédération Thaïlandaise de Football en début d’année. Le forum comprenait notamment une table ronde réunissant Debbie Hewitt, vice-présidente de la FIFA et présidente de la Fédération Anglaise de Football, Sonia Fulford, membre du Conseil de la FIFA et présidente de la Fédération de Football de Turks-et-Caicos ainsi que Teresa Romão, secrétaire générale de la Fédération Portugaise de Football.

"J’ai eu l’occasion de discuter avec des dirigeantes et de mettre en avant l’engagement de la FIFA en faveur du développement du football féminin. J’ai encouragé ces femmes à continuer à nous pousser à faire progresser la discipline", a déclaré le Président de la FIFA.

"Cet événement, pensé et organisé pour orienter nos initiatives de développement du football féminin et renforcer la présence des femmes dans notre sport, a permis de rassembler des dirigeantes du monde du football. L’objectif n’était pas uniquement de les mettre à l’honneur et de leur permettre de développer leurs compétences, mais également de profiter de l’imminence du 74e Congrès de la FIFA pour constituer un solide réseau international de dirigeantes." "Nous maintenons notre engagement en faveur d’une meilleure représentation des femmes et d’une plus grande diversité à tous les échelons des instances décisionnaires dans le football, notamment via une adaptation des cadres réglementaires existants et la création de parcours spécifiques destinés aux femmes. Si le football est aussi populaire, c’est parce qu’il est accessible à tous et toutes. Nous voulons que cela soit vrai à tous les niveaux de notre sport, sur le terrain comme en dehors."

On dénombre actuellement dix présidentes et 24 secrétaires générales au sein des 211 associations membres de la FIFA. Par ailleurs, 83% des associations membres de la FIFA comptent au moins une femme dans leur comité exécutif, contre 64% en 2019. Il apparaît également que 72% d’entre elles disposent d’une commission du football féminin. À l’occasion du forum, le Président de la FIFA a déclaré que la décision d’étendre le plateau de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ à 32 équipes en 2023 s’est avéré un "formidable succès". En effet, cette édition riche en surprises a vu huit nations faire leurs débuts dans la compétition et a permis de générer des revenus sans précédent. "Cela prouve que le football féminin se porte à merveille. Cela prouve que nous avons eu raison d’investir dans le football féminin", s’est-il réjoui.

Gianni Infantino a indiqué que la FIFA a également élargi le nombre d’équipes participantes pour les compétitions féminines de jeunes afin de permettre à davantage de joueuses de disputer des matches internationaux à enjeu. "Nous devons poursuivre sur cette voie, que nous avons empruntée ensemble", a déclaré le Président de la FIFA, avant de rappeler que le chemin était encore long. "Nous devons en faire plus. Nous devons faire mieux. Nous ne devons pas faire l’erreur de copier ce qui se fait dans le football masculin : pour s’épanouir, le football féminin doit pouvoir compter sur des spécificités qui lui sont propres."

Président de la FIFA